Les dessous de Guernac.

Ce scénario a pour objectif de révéler aux personnages, principalement des nom-mages, quelques secrets de Guernac et sa région. L'occasion aussi de réveler deux nouveaux figurants : Arnulf de Gretz et Eliane, que plusieurs personnages souhaitaient rencontrer.



Partie de chasse (10 Janvieur 1201).

Profitant de quelques jours de redoux, Enguéran et Erwan partent chasser en forêt de Pourcheresse, accompagnés de quelques rabatteurs dont Amaury, Aubert et Aymar.

Aymar et Aubert débusquent un couple de daims et les rabattent vers les cavaliers, qui entament la traque.

Tandis que les cavaliers partent à la poursuite des cervidés, les rabatteurs sont alertés par des cris de détresse. Ils se précipitent dans la direction et découvrent bientôt un groupe de cavaliers qui, sur l'autre berge d'une petite rivière, semblent malmener une femme.

Tandis qu'Aymar reste pour observer discrètement la scène, Aubert et Amaury vont prévenir Erwan et Enguéran, qui vient d'achever sa proie.

Les chevaliers, rejoignent Aymar. Apercevant la femme en detresse, Erwan tente de se précipiter mais est arrêté par Enguéran qui sait que le rapport de force n'est pas en leur faveur (5 contre 11).

Enguéran, qui a reconnu Arnulf de Grez, s'adresse à celui-ci et lui demande ce qu'il se passe, même s'il sait qu'à cet endroit la rivière marque la limite de ses terres.

Arnulf explique qu'il a capturé une braconnière, et désigne sa captive : Eliane, la sage-femme de Guernac qui vit dans la forêt.

Enguéran demande à la jeune fille si les accusations sont exactes, et un des hommes d'Arnulf lui montre un lièvre qui aurait été saisie sur elle. Pour toute réponse, l'homme de main reçoit un violent crachat au visage, l'affaire semble mal engagée...

Enguéran et Erwan tentent de négocier, en vain, Arnulf ne veut rien entendre et souhaite même faire un exemple. Après quelques minutes de palabres, il met fin à l'entrevue et s'éloigne avec sa prisonnière, qu'il annonce vouloir juger publiquement 3 jours plus tard. Les personnages, impuissants rentrent à Guernac.

Chez Arnulf de Gretz (11 Janvieur 1201).

Après réflexion, Enguéran décide d'aller plaider la cause d'Eliane au château de Naudac, où réside Arnulf de Gretz. Il se dit même prêt à racheter la liberté de la jeune femme, connaissant l'estime qu'en a le peuple de Guernac.

Dans le même temps, Erwan de Kynke consulte sa boule de cristal et semble voir de sombres présages qui l'invitent à suivre le baron dans sa démarche.

Aymar, Aubert et Amaury s'en vont quand à eux discuter de leur aventure avec les gens du village, et en profitent pour glaner quelques informations sur Eliane et les Brabançons.

Les personnages se mettent en route au petit matin. Magmaerus, inquiet pour son apprenti, lui confie la lampe du phoenix, sait-on jamais...

En arrivant sur place, Aymar remarque que l'architecture y est semblable à celle de Guernac, et donc que l'édifice a du être aussi construit par son maître.

Les personnages entrent dans le château, où sont stationner une bonne cinquantaine d'hommes, pour la plupart venus du nord et attendant là avant leur départ pour Jérusalem.

Le chef Brabançon les reçoit sans honneurs particuliers, mais plaider la cause de la sage-femme s'avère impossible; non seulement Arnulf ne comprend pas l'intérêt que peut avoir le Baron de Guernac pour cette sauvageonne, mais qui plus est il a déjà fait annoncer le procès, et ne souhaite pas se dédire.

Les personnages remarquent aussi qu'il semble avoir été griffé au visage, et tous comprennent qu'Eliane est seule capable d'avoir osé pareil affront au seigneur des lieux.

Les personnages obtiennent toutefois, à la demande d'Erwan, le droit d'aller rendre visite à la prisonnière et sont conduit aux cellules, situées dans la cave du château, sous la tour principale.

Mot après mot, ils parviennent à gagner la confiance de la sage femme. Mais la discussion ne fait que confirmer le caractère gravissime de la situation, Eliane a bien braconné sur les terres administrées par Arnulf, celui-ci est donc dans son droit.

Mais Enguéran n'est pas décidé à perdre une sage-femme pour un vulgaire lapin, d'autant qu'il a pris l'entêtement d'Arnulf pour un affront personnel. Quand Erwan lui fait comprendre que visiblement Eliane a été violentée, son sang ne fait qu'un tour : il fera sortir la jeune fille de ce château, par tous les moyens.

Quittant la cave, Erwan demande à Aymar de regarder s'il n'existe pas une issue secrête en ce lieu. Le bâtisseur remarque alors une légère anomalie de construction dans l'escalier qui remonte à la tour. Le détail pourrait passer inaperçu, s'il n'existait pareil défaut dans l'escalier du donjon de Guernac; il ne peut s'agir d'une coïncidence et Aymar en a la certitude : les deux escaliers des deux châteaux recèlent un passage secret...

Erwan décide de ramener immédiatement Aymar à Guernac, afin qu'il puisse étudier le mécanisme en toute tranquillité. Pendant ce temps Enguéran décide de donner le change et de rester au château. Aubert et Amaury, s'en vont quand à eux loger au village.

Arrivés à Guernac, Erwan et Aymar expliquent à Magmaerus leur découverte et lui demandent le droit d'étudier l'escalier situé dans son laboratoire.

Prétextant quelques travaux à finir, le mage demande aux personnages de repasser une heure plus tard. Dès leur départ, il tente par magie de percer le mystère de cet escalier, et découvre qu'en effet il existe un passage au pied de celui-ci. Mais «Magie ne peut pas tout» et il lui est impossible de comprendre comment ouvrir ce passage...

Une heure plus tard, Aymar se lance à son tour dans les recherches, et parvient rapidement aux mêmes conclusions. Puis les deux hommes unissent leurs talents, et magie aidant, Aymar parvient à déclencher le mécanisme, il ne reste plus qu'à s'engouffrer dans le souterrain.

Après trente minutes de descente, les personnages, menés par Erwan, atteignent la sortie, au pied du château, à l'endroit même où les personnages s'en vont chaque année récupérer les baies des Druides. Aymar fait d'ailleurs remarquer que le souterrain date sans doute de cette époque lointaine...

Fiers de leur trouvaille, et espérant pouvoir trouver un moyen de débusquer l'issue qui doit aussi exister à Naudac, Erwan et Aymar repartent dès l'aube rejoindre Enguéran et sa suite.

Pendant ce temps, Enguéran passe la soirée au château. Au cours du repas il croise l'homme sur qui Eliane avait craché; une tâche sombre et purulente a recouvert l'endroit où le crachat l'avait atteint...

L'évasion (12 Janvieur 1201).

Les personnages se rejoignent en fin de matinée non loin du château de Naudac.

Erwan et Aymar informent leurs compagnons de leur découverte, et leur expliquent qu'il faut désormais trouver l'entrée basse de ce passage secret pour pouvoir délivrer Eliane.

Enguéran leur annonce qu'il sait où se trouve cette entrée : sous une petite cascade situé au pied château.

Attendant la nuit les personnages peaufinent leur plan, et Erwan s'en retourne même à Guernac, chercher les outils nécessaires à Amaury pour faire sauter les chaines qui retiennent la sage femme.

Tard dans la soirée, les personnages se rendent à la cascade et commencent à chercher le mécanisme qui leur ouvrira l'accès au château. Après quelques minutes, Aymar trouve ce qu'il cherchait et ouvre le passage.

Les personnages gravissent rapidement le souterrain, plus récent que celui de Guernac. Ils remarquent au passage qu'en son sommet, se trouve une échelle qu'ils pourront retirer pour arrêter d'éventuels poursuivants.

Avant d'entrer dans le château, Enguéran donne ses dernières consignes : si possible pas de mort et mieux vaut laisser es traces des l'évasion afin que nul de soupçonne Eliane de s'être échapper par diablerie.

Les personnages entrent dans la cave : Erwan, Amaury et Aymar se dirigent vers le cachot Tandis qu'Enguéran se poste au pied de l'escalier; seul Aubert reste dans le souterrain.

A peine ont ils ouverts la porte du cachot qu'ils entendent des bruits dans l'escalier; Tout juste le temps de se cacher qu'un homme descend dans la cave.

Alors qu'il s'apprête à remonter, le soldat remarque le passage ouvert et donne l'alarme. L'instant d'après Engueran puis Aubert sont sur lui, tandis qu'Amaury et Aymar libèrent Eliane.

L'homme est rapidement maitrisé mais trop tard : du haut de l'escalier des voix se font entendre pour savoir ce qu'il se passe en bas.

Ne parlant pas flamands, les personnages ne peuvent répondre à la place du soldat neutralisé aussi Enguéran se contente de rire à haute voix pour tenter de gagner quelques secondes durant lesquelles Aymar, Eliane, Aubert et Erwan parviennent à rejoindre le passage secret.

La supercherie découverte les hommes d'Arnulf commencent à descendre prudemment dans l'escalier. Enguéran, qui n'a pas bien analyser la situation et pense que seul un homme est train en de descendre. Il le neutralise et entre à son tour dans le passage secret, laissant Amaury seul face aux autres poursuivants qui ne tardent pas à surgir dans la pièce.

Amaury se retrouve ainsi seul dans la cave et va se retrouver rapidement encercler s'il ne réagit pas promptement, d'autant que désormais ses ennemis sont trop proches pour qu'il puisse espérer utiliser la puissante lampe de Magmaerus...

Jetant toutes ses forces dans la bataille, il assène à son premier adversaire un violent coup de poing, se retourne et plonge en direction du souterrain. Bien que blessé durant sa fuite, il parvient à rejoindre ses compagnons qui retirent l'échelle et quittent rapidement les lieux, sans laisser le temps aux hommes d'Arnulf d'organiser la poursuite....

De retour sur les terres de Guernac, Eliane salue silencieusement les personnages et repart en direction de sa forêt, sous les mises en garde d'Enguéran qui lui déconseille de se rendre sur les terre d'Arnulf.

Epilogue.

Quelques semaines plus tard, alors que la nouvelle de l'évasion d'Eliane a fait le tour de la région, chacun ayant sa version de l'histoire, une nouvelle arrive au château : l'homme sur qui Eliane a craché est mort d'une étrange maladie de peau...