La Pierre aux fées.

Dans ce scénario, les personnages vont, pour la première fois, rencontrer les êtres féeriques qui peuplent les alentours de Guernac. Ce scénario aurait du être l'occasion pour tous les personnages présents d'utiliser leurs compétences qu'elles soient guerrières ou hermétiques...


e scénario débute le 11 Avril 1199, avec l'arrivée d'un toque rouge nommé Erwan. Celui-ci vient essentiellement pour annoncer la mort de Richard Coeur de Lion .

Après que chacun ait commenté les différentes informations apportées par Erwan, les membres de l'Alliance en reviennent à leur préoccupation du moment; trouver le vis Vim qui leur permettra de lancer l'aegis lors du prochain solstice. La piste la plus sérieuse leur semble l'histoire de la Pierre aux fées.

Les personnages décident d'aller fouiller les alentours de ce domaine. Arrivés sur place, ils constatent que le monument semble s'être depuis des années écroulé sur lui même.

Lietgard décide de jeter un sort afin de ressentir la présence de Vis, il comprend que plusieurs sources se trouvent sous les pierres. Rapidement les personnages s'organisent, et grâce à la force titanesque d'Aubert, ils parviennent à déplacer la dalle et les pilier du dolmen.

Ils découvrent d'une part deux petites perles, l'une noire, l'autre blanche que Lietgard désigne comme étant des sources de Vis, et d'autre part l'entrée d'un petit souterrain qui semble s'enfoncer profondément dans la terre.

Les personnages s'enfoncent dans le souterrain. Mais rapidement, Clébert et Lietgard, les deux mages présents, se retrouvent bloqués par l'étroitesse du boyau, alors même qu'Aubert, le colosse ne semble pas être gêné... Ils comprennent dès lors que le boyau est enchanté, qu'il diminue en même temps qu'un sortilège rapetisse les personnage,à l'exception des mages protégés par le Parma Magica. A contre coeur, et pour pouvoir continuer leur route, les deux mages décident d'interrompre celui-ci.


près s'être longuement enfoncé dans la terre, le boyau s'élargit enfin et se redresse pour se diriger vers le nord. Des parois du tunnel, une lueur colorée permet aux personnages de se déplacer sans difficulté.

Les personnages progressent ainsi durant une petite heure, avant de se retrouver bloqués par une rivière souterraine. Alors qu'ils réfléchissent au moyen de traverser l'obstacle, ils voient passer sur des barques deux groupes de fées qu'Erwan qualifiera de gobelins. Par sagesse ou par crainte, Enguéran et sa troupe décident de rebrousser chemin, tout en se promettant de revenir, plus nombreux et mieux préparés...