Retourner à la liste des discussions Les manoeuvres de Lietgard  
  Discussion ouverte à tous les personnages (06/1200)
  Erwan revient de l'Alliance Schola Templi Mercurii avec quelques nouvelles concernant Lietgard
Erwan :
« Messire Baron, Magister, Mes sodalis,

Je reviens de l'Alliance Schola Templi Mercurii, qui se trouve à moins de trente lieues d'ici, où j'ai accompagné Magmaerus et son apprenti. Ils ne reviendront à Guernac qu'au moment de la foire.

J'ai pu y rencontrer Magister, le fondateur de cette alliance, et j'ai appris que c'est Lietgard qui avait demandé le rattachement de l'Alliance de Guernac au Tribunal de Provence.
Quand on sait que ce traitre nous a ensuite accusé d'avoir comploté pour obtenir ce rattachement, on ne peut en déduire qu'une chose : sa nouvelle Alliance du champs des morts ne pourra qu'être nuisible à l'Alliance de Guernac !

*se tournant vers Isengrin*
Magister, notre jeune Alliance a un nouvel ennemi.

*se tournant vers Enguéran*
Messire Baron, je serai à vos cotés et mettrai mon épée à votre service, afin que ce traitre ne vienne perturber la foire.

*se tournant vers les autres personnes*
Je vous invite tous, à la plus grande prudence qu'en au contact que vous pourriez avoir avec Lietgard.


*puis retrouvant le sourire*
L'Alliance Schola Templi Mercurii a répondu à l'invitation de la foire et enverra l'un de ses représentants. »
Siméone :
« Nabis, prince des Spartiates, soutint un siège contre toute la Grèce et contre une armée romaine couverte de victoires, et défendit contre elles sa patrie et son État; et il lui suffit seulement, quand survint le péril, de s’assurer de peu de gens: alors que, si le peuple lui avait été hostile, cela n’aurait pas suffi.

Si, s'assurant du support du peuple, Messeigneurs le Baron et le Magister Hermeticae donnent d'eux l'image de grande réputation qu'ils méritent, nous aurons peu à redouter des conspirateurs.

En effet, du coté du conspirateur il n’y a que peur, méfiance appréhension du châtiment qui l’effraie; mais du côté du prince il y a la majesté du trône, les lois et la protection de ses amis qui le protègent : si bien qu’en joignant à tout cela la faveur populaire, il est impossible que personne soit si téméraire que de conspirer. Car, pour l’ordinaire, alors qu’un conspirateur a lieu de craindre avant l’exécution du forfait, dans ce cas il doit craindre encore après, ayant pour ennemi le peuple une fois l’attentat accompli et ne pouvant à cause de cela espérer aucun refuge. »
Enguéran :
« J'ai la prétention de croire que la population de Guernac apprécie son seigneur, car je m'efforce de tenir compte de leurs besoins et parce que j'ai toujours considéré que c'était de son peuple que venait la force d'un pays ou même d'une région.

C'est d'ailleurs pour cela que j'ai insisté pour que la foire reste assez "populaire" pour que les vilains de Guernac se sentent toujours chez eux et profitent de son succès tout autant que nous en profiterons.

Je ne comprend guère ces "manoeuvres" et n'en devine pas le but mais je ne vois pas pourquoi Lietgard s'en prendrait à nous!

Quoiqu'il en soit, et même si je l'ai toujours un peu craint, qu'il s'avise de venir semer le trouble et nous verrons si sa magie peut lui permettre de lui retirer mon épée du fondement!!! »
Isengrin :
« Je doute fort qu'il ose venir nous chercher querelle, surtout au Certamen !
Mais nous n'avons rien à craindre car avec notre Quaesitor, justice sera faite !!

... Erwan, vous êtes sur que Magmaerus sera de retour pour la foire ? »
Clébert :
« Pour que justice soit faite, il faut que l'alliance subisse des attaques ou des préjudices. A ce jour, le seul reproche que nous puissions faire à Lietgard, c'est de ne pas nous avoir présenté les véritables motifs de son départ; de s'être présenté en victime d'une situation qu'il a lui même ourdie, ce ne sont pas de bien grands crimes... et ils sont peut être tout simplement dus à son amour du Mentem.

Je te rejoins Erwan, cela n'augure rien de bon; je vous propose à tous d'entreprendre la mesure préventive suivante, j'arpenterai la foire porteur du sortilège de détection du parfum de magie. J'ai, de plus, préparé sur parchemin un rituel de désenchantement de forte magnitude qui pourra nous aider à déjouer d'éventuelles influences néfastes de mages hostiles. »
Aubert :
« Que signifie l'attitude de Lietgard ? Il nous a tous reprocher en partant qu'il était la victime du changement de tribunal de notre alliance.
Je suis heureux qu'un esprit aussi tortueux ait quitté Guernac mais sa nouvelle alliance est-elle si proche pour que vous, Erwan, craignez que Lietgard complote contre nous ? Est-ce une puissante alliance ? Avec l'autre mage Flambeau, cela fait 2 mages rivaux !

Mais, est-ce que Magmaerus est également au courant de cette nouvelle ? Pourra-il quérir une aide ou conseil contre Lietgard ?

Le représentant de l 'Alliance Templa Mercuri sera-t-il un artisan ou un mage ? »
Erwan :
« Sa nouvelle alliance est proche, en effet.
Je ne crains pas que Lietgard complote, les faits nous démontrent qu'il l'a déjà fait. Dans quel but ? Je ne sais, mais cela ne me dit rien qui vaille. J'ai souvenir d'un mage astrologue, ami de mon père, qui complota contre lui alors que rien ne l'y prédestiné. J'ai donc pris l'habitude de rester sur mes gardes.
Magmaerus est bien entendu au courant, mais je ne puis me prononcer quant à sa position.
Concernant l'Alliance Templa Mercuri, son représentant sera un mage *sourire en coin* »
Isengrin :
« Clebert, mon ami.
Je ne sais si dans le code, la perte d'un membre de l'Alliance est ou non un préjudice. Tu es le détenteur de la loi et je te fais confiance.
Il me semblait pourtant que tu avais, toi même, accusé Lietgard de nous avoir volé la pierre du basilic...

Je veux que les choses soient claires ! Je n'accuse Lietgard de rien.
Je ne fais que constater. Lietgard n'a, à ce jour :
- que dépensé le vis de l'Alliance
- que fait perdre un membre à cette Alliance
- qu'accusé l'Alliance de complot
Je ne suis pas quaesitor, donc je ne puis dire si cela est grave, mais cela me semble injuste. Il a pris sans apporter en retour...

Maintenant, je comprends qu'il puisse être craint par certain...
... Erwan, vous êtes bien sur que Magmaerus sera de retour pour la foire ? »
Aenore :
« Je ne connais pas ce Lietgard, de quelle maison est-il?
Par contre le portrait que vous peignez de lui semble indiquer qu'il s'agit d'un esprit élevé...
Mentem est une discipline difficile qui ouvre les portes de différents niveaux de pensées!
Platime avait atteint des sphères méconnues et son esprit était magnifique et lumineux!! Pourtant, il était incompréhensible pour la plupart d'entre nous...
Ce Lietgard ne fait il pas partie de ceux dont le système de pensée est si complexe qu'il est inutile d'essayer d'en saisir le sens?
Dans ce cas, seuls les actes parlent quand bien même ils sont le plus souvent mal interprétés et quand bien même leur sens nous échappe encore plus que les pensées qui les ont générés...
je serais curieuse de rencontrer ce mage!! »
Enguéran :
« Faites donc ça...
Allez lui voler dans les plumes.

*ajoutant pour lui même*
Comme cela nous ferons peut être d'une pierre deux coups... »
Clébert :
« Lietgard n'a pas pris à l'llaiance sans apporter en retour, lorsqu'il était un membre de notre alliance il a passé de nombreux mois à recopier des livres pour nous assurer une source de financement. En cela, il a absorbé une tâche essentielle rendue ingrate par le fait qu'elle n'a pas pu lui servir dans ses propres études et dans le développement de ses connaissances.

Lorsqu'il a construit son talisman, c'était avec le consentement tacite de l'alliance, en ceci il ne nous a pas porté préjudice.

Lorsque je l'ai soupçonné, dans mon emportement de le voir partir, d'avoir pris la pierre du basilic, j'étais dans l'erreur et me repens chaque jour de cette injustice . La pierre est à l'alliance, je l'avais tout simplement déposée dans mon laboratoire et avais oublié sa présence.

Quant à la menace que représente ce jeune mage Tytalus, elle peut effectivement devenir forte tant est grande sa maîtrise de la destruction. »
Siméone :
« Mes Seigneurs,

Pensez-vous que nous devrions prévenir les futures attaques du puissant Lietgard avant qu'elles ne se produisent ?

Un puissant ne l'est que lorsqu'il applique sa volonté à l'action, quand il est dans l'attente, dans la réflexion ou dans le doute; a fortiori quand son esprit est occupé à construire une citadelle, il est généralement vulnérable aux attaques. »
Enguéran :
« Ne nous emballons pas voulez vous!

Je ne comprend pas ces craintes à l'égard de Lietgard. Apres tout il n'a fait que quitter l'alliance sous des pretextes fallacieux. Son seul but était probablement de créer sa propre euh... alliance? car il trouvait la votre trop "timide" à son goût.
Sauf votre respect, et malgré tous les pouvoirs que vous lui prêtez, je ne crois pas que Lietgard soit quelqu'un de rancunnier au point de déclencher je ne sais quelle guerre contre vous.
Je pense au contraire qu'il vous estime si peu qu'il vous ignorera simplement, ne vous considérant pas comme des obstacles à son ascension ou même des adversaires à sa mesure... »
Aenore :
« Quel est le nom de son Alliance? et où se trouve t'elle? »
Isengrin :
« Puisque tout le monde aime Lietgard, n'en parlons plus !
J'ai d'autres choses à faire que de me préoccuper du sort de ce triste personnage !!

... Erwan, êtes vous certain que Magmaerus sera de retour pour la foire ? »
Enguéran :
« Mon frère, je n'ai jamais apprécié Lietgard, et tu le sais.
J'essaye simplement de comprendre et de savoir si oui ou non il représente une menace!!

Tout comme toi je n'ai aucune envie de le voire venir semer la pagaille et, tout comme toi, je serais heureux d'être sur que Magmaerus soit présent si cela arrive.
Cependant, je ne vois, pour l'instant, aucunes raisons que cela se produise... j'espère ne pas me tromper c'est tout...

...Erwan, quand doit rentrer Magmaerus exactement? »
Erwan :
« *sortant de ses pensées*
Pardon ?... Excusez moi messires...
Magmaerus sera de retour pour la foire. »
Aenore :
« Vos débats stériles ne vous apporteront aucune réponse.
Erwan? me guideriez vous jusqu'à l'Alliance du Champ des Morts afin d'y délivrer un message de courtoisie de la part de l'Alliance de Guernac? »
Clébert :
« Ce genre de démarche me parait suffisament cruciale pour demander la convocation d'une séance partielle, qu'en penses tu Isengrin ? »
Isengrin :
« Que j'ai d'autres choses à faire que de me préoccuper du sort de ce triste personnage !!

Mais si l'on parle de message de courtoisie, en aucun cas il n'émanera de l'Alliance de Guernac. En revanche, de certains de ses membres, je ne puis m'y opposer. »
Aenore :
« Ne vous y trompez pas.

Mon objectif est d'évaluer le risque dont vous débattez inutilement depuis tout à l'heure.
Mon père m'a enseigné qu'il fallait regarder le soleil en face au risque de se bruler les yeux.

D'autre part, si il est avec nous dans sa demeure, il ne sera pas à votre foire... Cela devrait vous rassurer.

Je demande simplement que Erwan me guide jusque là bas, il n'aura qu'à revenir ensuite pour cette foire. »
Aubert :
« Je parle sous le couvert des mages, Lietgard a quitté notre alliance à la manière d'un membre de la maison de Tytalus.
En semant le doute et la discorde !
Ses desseins, comme nous le dit maitresse Aenore, sont, je l'espère, hors de notre portée et de notre tranquillité.

Sa nouvelle Alliance étant proche, il me semble judicieux d'en savoir plus sur ses intentions.
Je reste à votre disposition seigneurs, maitre et maitresse après vos décisions. »
Aubert :
« Je suis heureux qu'un mage de l'alliance templi mercura vienne nous rendre visite.
Je serai prêt à lui présenter mes verres forts utiles pour les travaux de laboratoire.

Mais j'aurai aussi aimé me confronter à un maitre artisan d'une alliance puissante et montrer à tous la valeur des gens de Guernac. »