Magmaerus, filius Bonisagus.

Histoire.

Magmaerus, connu aussi sous le nom de Gaudens de Mauléon-Barrousse, est originaire des Pyrénées où il a passé la première partie de sa vie. Peu aimé des hommes, Gaudens devint rapidement un enfant solitaire et mystérieux, refusant les plaisirs traditionnels tel que l'équitation ou la chasse, passant ses journées à regarder la cheminée ou à étudier des roches sans intérêt. Son seul ami parmi les hommes était son frère Aubert, qui se joignait à lui dès que possible et le protégeait sans cesse contre les autres garçons de leur âge.

Lorsque Gaudens eut 12 ans, ses parents, convaincus qu'ils ne pourraient rien en faire, décidèrent de l'envoyer à Jérusalem pour qu'il entre dans un Ordre religieux. Son frère, un solide gaillard de 3 ans son aîné, partit avec lui pour rejoindre les croisés et combattre à leurs côtés.

Mais ils n'arrivèrent jamais au bout de leur voyage. En Turquie leur convoi fût attaqué par des pillards, la plupart de ses membres massacrés, et les autres (dont nos 2 personnages) fait prisonniers pour être vendus comme esclaves.

Ils furent achetés par Vivadius, un Mage de la Maison Bonisagus, qui avait repéré le don chez Gaudens, et qui souhaitait que son apprenti eût un frère, afin de tenter une expérience qui décuplera la puissance des membres de l'Ordre.

Le Mage, accompagné de quelques soldats emmena ses captifs jusqu'au mont Ararat, lieu mythique où se trouvait l'Alliance de l'Arche. Les années qui suivirent furent des années d'étude, Gaudens étudiant les arts hermétiques, Aubert découvrant l'orfèvrerie et le travail du verre. Parfois Vivadius réunissait les deux frères, pour leur faire absorber une potion, «indispensable pour poursuivre l'expérience» disait-il. Le seul effet perceptible en était l'affaiblissement prolongé d'Aubert qui ne pouvait plus se tenir debout des jours durant.

Gaudens passa son gant dès la première tentative, grâce à ses connaissances en Ignem et en Terram. Mais son père Vivadius souhaita le garder à ses côtés, «pour achever l'expérience», ce que Magmaerus, alias Gaudens, accepta à la condition que cela n'excède pas trois ans.

Mais l'expérience ne pût être menée à son terme, car moins de six mois plus tard, une terrible catastrophe s'abattit sur l'Alliance de l'Arche : le mont Ararat entra dans une phase d'éruption soudaine, et heureusement que Gaudens et son frère étaient absents de l'alliance ce jour là, car lorsqu'ils rejoignirent les lieux, quelques heures plus tard, l'Alliance avait disparu sous les cendres, emportant avec elle Vivadius et les secrets de son expérience qui devait décupler la puissance des membres de l'Ordre.

Nos deux personnages repartirent pour l'Occident, et lorsque Gaudens apprit qu'une Alliance allait se créer en Auvergne, il prit la décision de la rejoindre, afin d'étudier les volcans qui avaient tué son père.

Le laboratoire.

La vaste pièce en sous sol dont les murs (roche brute/maçonnerie ancienne ?) sont couverts de runes et qui suintent une eau spécifique, source de vis ignem.

Au centre de la salle, une grande table de pierre circulaire posée sur trois saillants de roche. sur laquelle sont posés les parchemins, les livres, les composants et autres outils de travail.

Au centre de la table, une vasque de feu posée sur un trépied est allumée; au dessous de la vasque, entre les pieds du trépied, un coffre en pierre noir contenant quelques pierres précieuses appartenant à son frère Aubert et dont Magmaerus étudie les éventuelles propriétés hermétiques.

Le long d’un des murs non suintants, une étagère de pierre dans laquelle sont posés différents extraits de roche, sachets de minerai, pots de poudre et autres composants...

Deux lits, Un fauteuil en pierre et un tabouret d’étude en bois posé devant la table complètent le mobilier.